Cours 3 civilisation

Aller en bas

Cours 3 civilisation

Message par Wefixte le Lun 4 Déc - 23:43

Cours 3) Hiérarchie sociale

éléments de ce qu'on associe à la Grèce :

le temple grec
qq marches, colonnes à stries, chapiteau sur les colonnes, une frise avec des sculptures dessus

costume de la femme grec : costume long ample avec beaucoup de plissures et de drapés
Défilé de mode :
représentation du monde grec maintenant : en ruine
→ effet de mode, rapport au romantisme qui est passé par là, charme avec les éléments capitaux
blancheur, colonnes, ruines
forme de perfection avec le monde grec


Hiérarchie sociale :

époque classique (V-IV eme siècle) :
le citoyen dans sa cité (polis) dans le monde :
différences entre citoyens de la ville et ceux de la campagne (mépris de ceux de la ville envers ceux de la campagne)
les autres polis avec lesquels il y a 2 sortes de relation possible : ami (commerce) ou ennemi (guerre)
au delà de la Grèce : le barbare

dans la cité :
du point de vue de la hiérarchie sociale il y a les citoyens et les autres

les citoyens
ceux sont des hommes
droit de cité s’acquiert à la naissance :
→ dans la plupart des cités il suffit d'avoir un père citoyen, à 18 ans il devient citoyen
→ à Athènes, plus restrictive, la mère doit être fille de citoyens Athéniens
qu'est ce qu'un citoyen :
celui qui prends part aux décisions politiques (vote les lois), peut prendre part au décisions judiciaires, prends part à la guerre
quasiment impossible d'obtenir la citoyenneté autrement à Athènes
pas automatique à 18 ans, s'inscrire sur un registre et faire son service militaire qui durait 2 ans (service miliaire = l'éphébie)


les non-citoyens :
les libres et les non-libres

les libres :
les hommes qui n'ont jamais été citoyens
homme normal sans avantage du vote, pas de guerre
les citoyens qui ont perdu leur citoyenneté (frappés d'atimie → a (suppression) -timie (honneur) )
→ perte en cas de faute politique ou religieuse
ostracisme : un individu prenait beaucoup de pouvoir dans la cité, on pouvait lui faire perdre ses droits de citoyens et l'envoyer en exil pendant 10 ans
les femmes de riches citoyens
en principe les femmes sont d'éternel mineur → considéré comme non-responsable, doivent toujours avoir un tuteur qui prends des décisions pour elles
tuteur : d'abord le père (si père mort, un proche parent), ensuite le mari, et une fois qu'elle est veuve et à un fils assez âgé c'est son fils ou un parent proche
tuteur : administre ses biens et intervient pour elle en justice (c'est son tuteur qui prends la parole en public pour la défendre)
femme du citoyen riche : son domaine c'est l'intérieur de la maison, surtout le gynécée ( domaine de la femme ), sortent assez peu (cérémonie religieuse essentiellement)
les courtisanes
femmes issues de classes sociales moins élevés, plus indépendantes mais ont un statut moins respectable
retrouve surtout dans des textes de banquet
souvent dans la première partie du banquet pour jouer de la musique, puis dans la 2eme partie pour satisfaire les hommes
au banquet il n'y a que des courtisanes et esclaves prostituées
les étrangers
viennent d'un autre pays ou d'une autre cité grec et était citoyen dans sa cité d'origine → météques
doivent s'enregistrer dans un registre comme résident et auront besoin d'un garant
paient une taxe différente que celle les citoyens
sont protégés par les lois de la cité mais n'ont pas de droit politique ou judiciaire
peuvent participer aux dépenses et événements de la cité → liturgie
la seule cité sans météques : Sparte
Ils ont besoin de qqun pour les représenter : le proxène (Pro (pour) – xène (xenos=l'étranger )
→ Le proxène est citoyen dans la cité et défend tout les gens qui viennent de la même cité (un citoyen Athénien défend tout les Spartiates à Athènes) [même pendant la guerre, et proxène aide aux négociations avec les prisonniers de guerre]
les affranchis
rare


les non-libres :
les esclaves
→ trop endetté, saisi des biens et fait esclave
→ prisonnier de guerre
→ capturé par les pirates et vendu au marché aux esclaves
plus grosse part d'esclavage : travail dans les champs
pour sortir de l'esclavage : affranchissement (rare) ou fuite (puni de mort)
droit de vie ou de mort sur son esclave (coûte pas cher mais c'est un bien donc évite la mise à mort)
dans une cours de justice : seul les esclaves pouvaient être torturé, et l'était systématiquement










Avec la réforme Hoplitique → davantage de personnes peuvent faire la guerre
autre évolution militaire qui a encore fait évoluer :
développement de la guerre maritime avec les Trières
→ Navires de guerre
→ change la façon de faire la guerre: rameur n'a pas besoin de matériel particulier
avec le développement du combat maritime, n'importe quel citoyen peut participer à la guerre

impôts :
liturgies : dépenses en plus de la cité (constructions ou événements) et les individus doivent participer à ce financement
chaque citoyen doit financer une liturgie
grand nombre de liturgie : ex des liturgies les plus chères :
la Triérarchie (finance de la construction d'une Trière) (un citoyen doit payer toute la construction)
Chorégie (finance le chœur qui va chanter dans plusieurs pièces et certains des acteurs et les costumes et les masques)
Les gens se portent volontaire de payer tel ou tel liturgie
honneur car participe au prestige de la cité


le personnage du jour : Lysistrata
personnage d'une pièce de théâtre écrit par Aristophane (se moque des travers de la société)
→ dénonce les guerres permanentes de manière humoristique
Lysis (délier) – trata (armée)
elle réuni toute les femmes en leur disant qu'elles en ont marre que leur maris soit toujours à la guerre et quand ils seront là elles les privent de sexe pour les faire réfléchir
au final ils acceptent
énormément adapté

Wefixte

Messages : 11
Date d'inscription : 26/11/2017

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum