19/10/2017 Cours 4

Aller en bas

19/10/2017 Cours 4

Message par nicolas/petitbiscuit le Sam 21 Oct - 17:03

Histoire des supports d’informations
19/10/2017
Cours 4

Fabrication du papyrus (suite) :
Rouleau de papyrus : ensemble de collemata qui sont collés ou cousus et qui sont roulés horizontalement
Le rotulus et le volumen se déroulent verticalement par contre
Volumen a donc la hauteur d’un collema
Dans l’int du volumen, il y a des traits qui sont horizontaux, ce sont les fibres des lamelles
Papyrus opisthographe
Texte écrit sur les deux phases du papyrus : le texte à l’ext est postérieur à l’écriture de l’int
Ça ne pose pas de pb d’abîmer le livre en écrivant sur l’ext : on réutilise le papyrus

Pour écrire dessus on va utiliser tout ce qui peut noircir le liquide (charbon, cendre, suie, noir de fumée (tout ce qu’on peut récupérer suite à une combustion), l’encre de seiche (encre naturelle) )
On va intégrer aux encres de la gomme végétale (pour la solidifier et la « coller » au support)
Encres de couleur : on va utiliser des sels minéraux (rouille etc..)

Pinceaux : roseaux coupés taillés en pointe, on appelle cela un calame
La plume d’oie ou d’oiseau : matériau résistant, qui se taille et donc très pratique

Vocabulaire de papyrologie : cf diapo

Les scribes vont écrire sur ces volumens en faisant des colonnes d’écriture, la largeur de la colonne d’écriture dépend du confort du scribe (les scribes s’assoient en tailleur pour écrire) et ne dépend pas de la largeur du collema, ces colonnes d’écriture s’appellent pagina
On écrit sur le maximum de support possible et ce n’est pas dérangeant d’écrire sur le collesis, càd entre deux collemata différents

L’antiquité et le moyen-âge vont fonctionner pareil : l’auteur d’un texte et son titre vont être indiqués à la fin du texte, sous le texte de l’auteur, c’est ce que l’on appelle une souscription ce qui rend l’accès au document pas facile si on a beaucoup de volumen
Ils vont donc mettre des étiquettes avec un bout de ficelle accrochés à l’ombilic
Mais ce n’est pas pratique non plus car les ficelles s’entremêlent

Difficulté majeure avec les papyrus : sa conservation
Le papyrus est un végétal, donc avec l’humidité il va s’abîmer, et si l’air est trop sec il va devenir de la poussière
Il faut trouver le juste milieu pour pouvoir le conserver, plusieurs méthodes de conservation :
-protéger le volumen de la lumière et de la chaleur à l’int d’une jarre fermée (méthode la plus efficace) (les papyrus de la mer morte : ensemble de livres découverts en Jordanie dans les 50’s, dans une jarre fermée qui dataient de -200 environ)
-mettre les papyrus dans des paniers (évite l’humidité)
-mettre dans des coffres en bois qui les préserve de la lumière et parfois de la chaleur, ou dans des meubles complétements fermés qui contiennent des étagères sur lesquelles on peut poser les livres (bibliothéquès)  : ce qui permet de laisser rentrer un peu d’humidité et un peu d’air
L’Egypte est le meilleur lieu pour la conservation des papyrus car climat idéal
Pendant presque 3500 ans, le papyrus va rester le support principal de l’écriture

nicolas/petitbiscuit
Admin

Messages : 21
Date d'inscription : 04/10/2017
Age : 22

Voir le profil de l'utilisateur http://l1sid.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum